Les 8ème assises nationales du commissaire aux comptes auront lieu les 7 et 8 mars prochains dans la wilaya de El-Oued, a annoncé ce mercredi le président de la Chambre nationale des commissaires aux comptes (CNCC), Larbi Redjimi, lors d’une conférence de presse, tenue à Alger.

Le CNCC, qui compte plus de 2500 membres à travers le territoire national, vise à travers les assises des 7 et 8 mars « élaborer une plateforme de propositions, de réglementation, pour assurer la transparence et élargir le champ d’action des commissaires aux comptes », indique Larbi Redjimi.

« Le CNCC va rassembler, lors des assises, tout les cadres et dirigeants des entreprises et sociétés, publiques et privées, pour lancer un programme de formation, de révisions des textes de lois, ainsi que lancer une mis à niveau au standards et normes internationaux », précise le président du CNCC. D’ailleurs, il regrette que dans la réglementation actuelle, « il y a plus d’une cinquantaine de textes qui doivent être révisée et même certains seront supprimés »

Pour la 8ème édition des assises, la chambre nationale des commissaires aux comptes a choisi le thème de  » Le commissaire aux compte et la gouvernance d’entreprise ». « le choix de la thématique est primordial pour nous, parce qu’ont constate de plus en plus qu’il y a un grand déficit de gérants, surtout pour les grandes entreprises », déclare le président du CNCC. Il a joute, que lors des assises du 7 et 8 mars, plusieurs pays, dont la Tunisie, le Maroc et la France seront représenté, afin qu’il y aura un vrai partage d’expériences ».

Selon Larbi Redjimi, un projet de loi est en préparation pour permettre une meilleure organisation du secteur, mais aussi appuiera le dossier de l’Algérie pour accéder aux norme IPSAS (International Public Sector Accounting Standards), prévu d’ici 2023.