Le nombre de morts causés par la pandémie de COVID-19 en cours sur le continent africain a atteint 284 tandis que celui des cas positifs confirmés a dépassé 7 028, a annoncé vendredi le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique).

Dans sa dernière mise à jour de la situation publiée vendredi, le CDC Afrique, une agence spécialisée de l’Union africaine composée de 55 membres, a déclaré que les cas étaient répartis dans 50 pays africains.

L’agence continentale de contrôle et de prévention des maladies a également révélé que les pays les plus fortement touchés par le COVID-19 comprennent l’Afrique du Sud avec 1 462 cas confirmés, l’Algérie avec 847 cas confirmés ainsi que l’Égypte avec 779 cas confirmés.

Le CDC Afrique a également indiqué que 561 personnes infectées par le COVID-19 se sont rétablies à travers le continent.

Alors que le virus continue de se propager rapidement à travers le continent africain, les chiffres du CDC Afrique montrent également que plus de 815 nouveaux cas confirmés de COVID-19 ont été signalés dans toute l’Afrique depuis le dernier rapport du centre de jeudi, qui a montré que les cas confirmés sont passés de 6 213 jeudi à 7 028 vendredi. Dans le même temps, a aussi précisé le centre, le nombre de décès est passé de 221 à 284 pour la même période.

L’Union africaine, par le biais du CDC Afrique, a déjà activé son centre d’opérations d’urgence et son système de gestion des incidents pour l’épidémie de COVID-19 le 27 janvier. Le CDC Afrique a également élaboré son troisième plan d’action couvrant la période du 16 mars au 15 avril.