La Tunisie compte désormais 173 cas confirmés de COVID-19, cinq décès et une guérison avec 59 nouveaux cas en 24 heures, a annoncé mercredi à Tunis Abdellatif Mekki, ministre tunisien de la Santé, lors d’une conférence de presse.

Selon lui, les cas enregistrés sont répartis dans 17 provinces parmi les 24 du pays.

En total, quelques 17.557 perosnnes étaient mis en auto-quarantaine dont 6.120 ayant achevé leur période de soins médicaux.

Les efforts du gouvernement et de la présidence tunisienne ne cessent de focaliser sur la prévention contre une éventuelle propagation communautaire du nouveau coronavirus.

Dans ce sens, un couvre-feu a été décrété en plus d’un confinement total sur tout le territoire tunisien jusqu’au 4 avril prochain.

Sur le plan diplomatique, le président de la République Kaïs Saïed a contacté, depuis lundi écoulé, huit chefs d’Etats arabes et occidentaux pour mobiliser le soutien international nécessaire dans le cadre d’une initiative devant être présentée par la Tunisie en tant que membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Selon la présidence tunisienne, « la Tunisie tente, via cette initiative, de mettre à l’avant une approche humanitaire afin de surmonter la crise liée à cette pandémie mondiale, tout en appelant à la nécessité d’ouvrir de nouvelles voies de coopération multinationale considérant que les nations devraient être vraiment unies ».

Pour la présidence tunisienne, l’ONU et, en particulier, son Conseil de sécurité, doivent aller au-delà du concept de la paix et de la sécurité internationales pour pousser vers une nouvelle approche dans le monde ».