Sept initiatives universitaires algériennes liées à la COVID-19 ont été sélectionnées par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) dans le cadre de son appel à projets international “Jeunes Chercheurs” lancé pour soutenir, au sein de ses établissements membres, des initiatives d’étudiants, d’élèves-ingénieurs et de jeunes chercheurs liées à la pandémie.

Un financement d’un million d’euros a été réservé à cet appel à projets international, lancé du 10 avril au 05 mai 2020 dans le cadre du plan COVID-19 de l’AUF, dans le but d’accompagner la réponse de la communauté universitaire à la pandémie et de soutenir le développement de solutions à impact technologique et/ou social immédiat pour aider les systèmes de santé et les populations à faire face à cette crise sanitaire inédite.

Sur les 92 projets issus de 87 établissements membres de l’AUF dans 44 pays figurent sept projets algériens:

  • Université Akli Mohand Oulhadj de Bouira : Elaboration d’un tissu textile à propriété antivirale imprégné par des nanoparticules de TiO2-M (M=Ag,Cu, Pt) (ENITA)
  • Université Badji Mokhtar de Annaba Synthèse et Evaluation Anti-Virale d’analogues de l’hydroxychloroquine (Sy.Hydrox)
  • Université de Saida Dr. Moulay Tahar : Covid 19 Prévention Post Déconfinement (GeCoDePreventDéconf)
  • Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène d’Alger: Réalisation des systèmes intelligents de protections du personnel soignant et des populations (SIPPSP)
  • Université Djillali Liabès de Sidi Bel Abbès : La Condition des Femmes en Algérie entre le confinement et les violences conjugales durant le Covid19. Vers une enquête socio-anthropologique (CFAC19)
  • Université Hassiba Benbouali de Chlef : Développement et production d’un kit de diagnostic du SARSCoV-2 par RT-PCR (DPKD-CoV-19)
  • Université Mustapha Stambouli de Mascara : Système d’aide au diagnostic pour la détection du COVID-19 à partir des examens TDM

L’AUF rappelle qu’elle a reçu 2000 projets de 79 pays. Les dossiers recevables ont été évalués par les comités d’experts rattachés aux 10 directions régionales de l’AUF dans les Amériques, en Asie-Pacifique, dans la Caraïbe, en Afrique centrale et Grands Lacs, en Afrique de l’Ouest, en Europe de l’Ouest, en Europe centrale et orientale, au Maghreb, au Moyen Orient et en Océan Indien.

Ils présentaient une grande variété de domaines : programmes d’aide aux populations vulnérables, fabrication de matériels de protection pour les soignants, projets de recherche sur des médicaments, applications numériques pour étudier la pandémie, etc.

A l’occasion de l’annonce des résultats de l’appel à projets, le Recteur de l’AUF, Slim Khalbous, a déclaré que l’AUF avait prévu d’allouer un fonds de 500 000 euros, toutefois, face aux très nombreux projets de qualité reçus, il a été décidé de porter exceptionnellement ce fonds spécial à 1 million d’euros afin d’en accompagner un plus grand nombre.

Au final, 92 projets portés par 87 établissements d’enseignement supérieur de 44 pays seront financés, pour une durée allant de trois à six mois, et leur mise en œuvre débutera, pour certains, dès le mois de juin.