Le président de la République Abdelmadjid Tebboune, a ordonné le durcissement des sanctions contre les citoyens qui ne respectent pas les mesures de protection contre le COVID-19, décidées par les pouvoirs publics.

Intervenant lors du Conseil des ministres tenu ce dimanche, le président de la République a plaidé pour plus de fermeté avec ceux qui prennent à la légère les mesures de précaution et de protection. Poursuivant son intervention le chef de l’Etat se dit « étonné » d’apprendre que certains sèment le doute au sein de la société en affirmant que la pandémie n’existe pas ou encore « Il s’agit d’une invention pour des fins politiques ». Ceux qui véhiculent ces idées n’ont qu’à voir le nombre de décès enregistré chaque jour dans le monde, rétorque Abdelmadjid Tebboune.

En ce qui concerne la démarche que vont adopter les pouvoirs publics pour faire face à la hausse remarquable de nouveaux cas enregistre ces derniers jours, le président de la République a instruit le Premier ministre à étudier en coordination avec les membres du Comité de suivi, les mesures nécessaires à prendre pour limiter et stopper la propagation de la pandémie.

Il a également demandé au ministre de la Santé d’accentuer les contrôles au niveau des structures de santé publique, pour s’assurer de la bonne prise en charge des patients et vérifier également la véracité des informations qui circulent sur les réseaux sociaux évoquant des négligences de la part du personnel médical.