Dans un entretien exclusif, Maghreb Émergent a donné la parole au Dr Said Gari, directeur médical et chargé de la communication de la compagnie Vital Care, qui fabrique les Kits de test sérologique rapide COVID-19. Il évoque ce kit de test sérologique commercialisé en Algérie depuis le 1er juillet. Pour lui, ce test est parfaitement adapté à la conjoncture sanitaire actuelle et aux besoins du pays. 

Maghreb Emergent : Vous avez annoncé la mise sur le marché du produit « Vital Care kit de test rapide de COVID-19, de quoi s’agit-il exactement ?

Dr Said Gari : Il s’agit d’un dispositif médical de diagnostic in vitro, que nous fabriquons localement selon les standards internationaux. Ce kit de test permet détecter en 10 minutes seulement, la présente ou pas des anticorps (IgM/IgG) spécifiques à la COVID-19, et cela juste avec un prélèvement d’une goutte de sang de 10 microlitre au bout d’un doigt.

Un procédé simple et efficace mais qui nécessite des connaissances médicales notamment la cinétique des anticorps. C’est pour cette raison, d’ailleurs, que nous l’avons mis à la disposition exclusive des professionnels algériens. Le Kit de test sérologique rapide COVID-19 a été mis sur le marché depuis le 01 juillet dernier.

Maghreb Emergent : A combien évaluez-vous le taux de fiabilité des tests ?

Tout d’abord, je dois préciser que les tests rapides que nous concevons ne se substituent pas aux tests PCR, ils sont complémentaires et ils permettent aux personnels de la santé d’avoir un diagnostic rapide. Je dis cela car, durant la première semaine de contamination, la production des anticorps par l’organisme humain peut être retardée de quelques jours, le test rapide pourrait s’avérer faussement négatif. D’où son usage réservé exclusivement aux professionnels de la santé. 

La fiabilité réelle de celui-ci prend tout son sens au début de la deuxième semaine de contamination, au cours de laquelle, nos tests atteignent un taux de sensibilité de 96,1% et une spécificité de 98,6%. Cet excellent taux représente une quasi-certitude quant au résultat obtenu. Ceci devrait, compte tenu de la situation que nous vivons en Algérie actuellement, aidé les autorités de santé à mettre en place des campagnes dépistage ciblées notamment pour éradiquer les clusters.

Par ailleurs, nos tests sont passés par une batterie d’essais avant leur introduction sur le marché, menée en collaboration avec les autorités publiques, qui nous ont délivré toutes les autorisations sanitaires nécessaires à notre entrée en activité.

Maghreb Emergent : Avez-vous reçu des commandes de la part des établissements de santé publique ?

Nous sommes en attente de commandes publiques, sachant que notre kit de test rapide COVID-19 a obtenu la décision d’enregistrement le 28 juin 2020 auprès de l’agence nationale des produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux.

Maghreb Emergent : Qu’en est-t-il du secteur privé ?

En effet, nous avons reçu des commandes et des précommandes de la part des laboratoires d’analyses biologiques et médicales privés, des cliniques privés, de certaines institutions publiques et privés notamment des entreprises implantées au sud du pays. Ces dernières sont intéressées par le test rapide de leurs employés afin de réduire la durée du confinement à une semaine ou bien pour un confinement ciblé.

Ceci dit, notre produit n’est pas disponible dans les pharmacies de ville. Nous avons pris cette décision car seuls les médecins ou biologistes peuvent prescrire ce kit de test et l’interpréter afin de décider de la démarche d’isoler, de traiter ou d’orienter le patient et surtout de faire une enquête auprès des personnes contacts si le résultat est positif ou la contamination est récente et donc potentiellement contagieux.

A l’heure où la conjoncture devient difficile, Il n’est pas éthique de permettre à tout le monde d’accéder librement à ces tests juste pour satisfaire la curiosité individuelle.

Maghreb Emergent : Quelles sont vos capacités réelles de production ?

Actuellement, Nous sommes sur un rythme de croisière équivalant à 200 000 Kits par semaine.