Tebboune à l’APN: nous sommes sans statistiques viables (dr)

Afin de discipliner les citoyens retors à toute conduite prudente face au Covid-19 quoi de mieux que de frapper les esprits avec des images percutantes prises dans le vif, et montrant des scènes illustrant les dommages du virus meurtrier.

Le Président de la République M Abdelmadjid Tebboune énonce « une communication choc » en direction des citoyens. En effet, et à l’issue de la réunion de travail tenue ce jeudi à Alger et qu’il a présidé, Tebboune exige de ne plus se contenter de la lecture du plat bilan quotidien et autres statistiques en rapport avec l’évolution du Covid-19 en Algérie, mais de substituer à cette litanie une communication percutante, à même de frapper durablement les esprits.

Tebboune a eu à se réunir, aux côtés de son premier ministre, avec le ministre de l’intérieur, des collectivités locales et de l’urbanisme, le ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière, le ministre de l’industrie pharmaceutique, le commandant en chef de la gendarmerie nationale, le directeur général de la sûreté nationale, les walis de la République dont celui d’Alger, d’Oran, de Biskra, de Sétif et de Ouargla et enfin les membre de la commission de suivi du Coronavirus.

Une pléiade de départements et autant de responsables, qui illustre clairement la volonté des autorités d’adopter une approche multisectorielle dans  la lutte contre la pandémie Covid-19. Au cours de cette réunion de travail, Tebboune s’est à priori montré intraitable face à la mauvaise gestion des lits de réanimation, et a directement mis chacun devant ses responsabilités quant à l’usage futur du stock de lits, lequel a été jusque là mal réparti sur les hôpitaux du territoire national.

Tebboune a abordé ce volet. Sur les 5700 lits dont disposent les 13 hôpitaux de la capitale seulement 743 sont utilisés aux fins de soulager les malades du Covid-19, alors que les hôpitaux de certaines wilayas sont surchargés et manquent cruellement de ces lits. A-t-il fait remarquer.