En raison de la pandémie du coronavirus, le Gouvernement a décidé le maintien, à titre exceptionnel, de la bonification du taux d’intérêt des crédits accordés par les banques et établissements financiers en faveur des entreprises et particuliers en difficultés.

Selon un communiqué des services du Premier ministre, un projet de décret exécutif permettant le maintien de cette bonification a été endossé ce mercredi, lors d’une réunion du gouvernement présidée par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, et consacrée aux secteurs des finances, l’agriculture et du développement rural, le commerce, et les ressources en eau.

Ce projet de décret « s’inscrit dans le cadre des mesures d’ordre financier prises par les pouvoirs publics pour alléger les répercussions de la pandémie du coronavirus (COVID-19) sur les opérateurs économiques et les ménages, à travers la mise en place des conditions nécessaires à la poursuite de l’activité économique ainsi que l’accompagnement et le soutien des détenteurs de crédits octroyés par les banques et les établissements financiers”, a expliqué le communiqué.

Lors de cette réunion du Gouvernement, le Premier ministre a entendu une communication du ministre des Finances relative à un projet de décret présidentiel fixant les mesures particulières adaptées aux procédures de passation des marchés publics dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la propagation de l’épidémie de coronavirus.

« Ce projet de décret présidentiel vise à prendre en charge les contraintes d’ordre réglementaire rencontrées par les ordonnateurs dans la mise en œuvre des mesures exceptionnelles et urgentes qui ont été prises dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la propagation de l’épidémie du coronavirus », ajoute la même source.