APN
Les députés ont exprimé à la presse leur inquiétude quant à la poursuite de l’utilisation du financement non conventionnel par le gouvernement.

La commission des finances et des budgets de l’Assemblée populaire nationale (APN), qui a repris ses travaux récemment, a appelé le gouvernement à ne plus recourir au financement non conventionnel et à la planche à billets, a-t-on appris lundi lors de la réunion de cette commission avec le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya.

Un revirement ironique de la part de la commission qui avait, elle-même, adopté ce mode de financement. Les députés ont déclaré lors des travaux relatifs à l’étude du projet de loi de finances 2019, que « le recours à la planche à billets est non justifié ».

Les députés ont exprimé à la presse leur inquiétude quant à la poursuite de l’utilisation du financement non conventionnel par le gouvernement, parce que « les chiffres annoncés par le gouvernement ont dépassé largement ce qui a été prévu ». Ce qui va « impacter négativement la valeur du dinar et ralentir le développement économique du pays ».

Le ministre des Finances, s’est opposé aux appels des députés, en expliquant que l’Etat avait besoin de ce financement pour couvrir le déficit de son budget d’équipement.

Pour rappel, le gouvernement a décidé de prolonger le recours à la planche à billets pour deux ou trois ans à venir.