La 33 ème marche des étudiants a été réprimée par les forces de l’ordre.

À la rue Larbi Benmhidi, la police a dispersé brutalement les manifestants et a procédé à de dizaines d’arrestations parmi les étudiants. Les accès menant à la Grande poste ont été bloqués par les policiers, obligeant les étudiants à se disperser et à emprunter  les petites ruelles.


Malgré les arrestations et coup de force de la police, les étudiants et citoyens ont résisté et se sont rassembler à la Place Emir Abdelkader. ils ont scandés des slogans anti élections présidentielles (Y a pas de vote, on jure de ne pas le faire) et ont anti pouvoir militaire.

Le coup de force des forces de l’ordre de ce mardi est sans précédent. Les interpellation ont commencé déjà dès l’arrivée des étudiants à au Square Port-Said. sur place, plusieurs dizaines d’étudiants et citoyens ont été interpellés et ont été conduit à des lieux inconnus.