Les citoyens de la commune de Haizer, située à 10 Km,  à l’est de Bouira, ont organisé ce mercredi une grève générale pour dénoncer le système en place. Ils ont ensuite organisé une marche pacifique qui a eu pour point de départ la place des martyrs pour se diriger vers le siège de la daïra de Haizer, en passant par le stade communal, le siège de la gendarmerie. Ils ont  observé une minute de silence à la mémoire des martyrs de la révolution, et de la démocratie.

Les manifestants n’ont pas arrêté de scander des slogans hostiles au système, comme « Système dégage », « Pouvoir assassin », « Libérez les détenus d’opinion et politiques », « Pour un État civil », « Pour un nouveau départ de l’Algérie», et « Le combat continue ! ».  Cette action de protestation a été menée dans le but de dénoncer l’incarcération de 6 jeunes manifestants originaires de la wilaya de Bouira et exiger leur libération. Ces derniers ont été arrêtés lors des marches à Alger. Il s’agit de Lakhel Ali, Oukbi Akli, Hamza Karoune, Karim Boutata, Massinissa Aissous, et Samira Messouci, arrêtés avec d’autres manifestants dans la capitale.  Ils ont été mis en détention par le parquet, pour atteinte à l’unité nationale et port d’un emblème autre que l’emblème national.

Les manifestants, après avoir sillonné les rues de la ville, se sont dirigés vers l’esplanade qui fait face au siège de la daïra de Haizer, pour marquer une halte et organiser un meeting populaire.

Marche à haizer aujourd'hui en soutien aux détenus.es d'opinion.

Gepostet von Kamel Nemmiche am Mittwoch, 9. Oktober 2019