Harcelé par les médias et les autorités en France, Dieudonné veut tourner le DVD de son spectacle en Algérie…à condition qu’il obtienne les autorisations (DR)

Le prochain DVD de Dieudonné sera enregistré en Algérie. C’est ce qu’affirme le comédien sur son compte Twitter.

 

L’humoriste français Dieudonné a annoncé, dans une vidéo postée sur Youtube, et un message sur son compte Twitter, qu’il compte enregistrer le DVD de la prochaine version de son spectacle « Le Mur » en Algérie. Ce spectacle a fait l’objet d’une vive polémique en France, et a fini par être interdit par le ministre de l’intérieur Manuel Valls. La version actuelle, qui coûte 43 euros en DVD, a été achetée plus de dix mille fois en quelques semaines, selon Dieudonné. Parlant du prochain DVD de son spectacle, au lendemain d’une représentation donnée dans une salle comble en province, Dieudonné a déclaré que « ce sera une version particulièrement piquante que je réserve » aux détracteurs. « Il y aura également des bonus sur ce qui s’est passé à Nantes, Tours, et Orléans », les villes où il devait partir en tournée, mais dont les autorités ont interdit son spectacle, a-t-il précisé.

Dieudonné n’a toutefois pas précisé quand le spectacle sera enregistré, ni s’il a obtenu les autorisations nécessaires à cet effet. Accusé d’antisémitisme, Dieudonné s’en est défendu, mais ses déclarations ne sont plus diffusées par la presse institutionnelle et les grands médias français, qui le boycottent depuis des années. Les principales organisations et personnalités juives et pro-sionistes de France s’en sont prises à lui, et ont demandé l’interdiction de ses spectacles, qualifiés de « meetings politiques » durant lesquels « la haine est propagée.

Interdire le rire, c’était une erreur

« Ils n’auraient jamais dû toucher à ce spectacle, à notre liberté d’expression. Ils ont obstrué le dernier espace qui laissait entrer la lumière dans notre cellule », a déclaré Dieudonné sur cette vidéo, ajoutant : « Interdire le rire, c’était une erreur ». Bien qu’il ait été contraint d’abandonner son spectacle, « Le Mur », pour en jouer un nouveau, Dieudonné joue à guichets fermés dans toutes les villes françaises où il présente AsuZoa, spectacle inspiré «de mythes ancestraux et de croyances primitives» africaines.

Dieudonné s’est déjà produit en Algérie, où les internautes se sont enflammés lors de l’interdiction de ses spectacles. Ses thèses sur la puissance du lobby juif et sioniste en France sont largement partagées en Algérie. Quelques intellectuels ont cependant exprimé leurs réserves envers le comédien, s’alignant sur les positions d’organisations palestiniennes qui lui reprochent de maintenir une ambigüité sur ses relations avec l’extrême-droite française. Un intellectuel algérien, Djamel Labidi, a toutefois publié, jeudi dernier, un plaidoyer en faveur de Dieudonné, écrivant notamment qu’ «en France, une campagne d’une violence inouïe a été menée contre l’humoriste Dieudonné.

Tout le pouvoir d’Etat, tous les médias français, les partis politiques de droite comme de gauche se sont mobilisés, acharnés, contre un seul homme. Dieudonné avait toujours affirmé qu’il menait son combat contre «le système» et que ce système était une réalité. «Le système» vient d’en donner lui-même la preuve ».

Le dernier passage en Algérie remonte à février 2013, où il avait joué son spectacle « Foxtrot ».