Donald Trump va exposer jeudi un projet de refonte de la politique d’immigration des Etats-Unis, avec un renforcement de la sécurité aux frontières et un système favorisant les travailleurs étrangers parlant anglais et disposant d’une offre d’emploi, ont dit de hauts représentants de l’administration.
Cette refonte de la politique d’immigration, pensée en grande partie par les principaux conseillers du président américain – dont son gendre Jared Kushner et Stephen Miller -, vise à rassembler le Parti républicain à l’approche de l’élection présidentielle de 2020 sur une question qui a souvent été source de divisions.
Depuis des décennies, les lois en matière d’immigration aux Etats-Unis donnent priorité au rapprochement familial, et chaque année près de deux-tiers des récipiendaires de la « green card » (la carte de résident permanent) sont des proches de personnes résidant déjà aux Etats-Unis.
Le projet de Trump prévoit un niveau constant d’immigration, avec 1,1 million d’arrivées par an, mais une révision à la baisse, d’un tiers, des titres de résidence accordés sur des bases familiales, ont dit les représentants de l’administration.
A la place, ont-ils indiqué lors d’un point de presse mercredi à la Maison blanche, priorité sera donnée aux immigrés qualifiés qui disposent d’une offre d’emploi aux Etats-Unis.
Donald Trump présentera un aperçu de ce projet, dont les détails seront dévoilés dans un « très large document » qui sera publié dans les semaines à venir, a déclaré l’un des représentants.
Un durcissement des contrôles aux frontières et la construction de nouvelles barrières à la frontière Sud sont également prévus par cette réforme.