L’enquête menée par le bureau de wilaya de l’Union générale des étudiants libres (UGEL) d’Alger au niveau de la direction des œuvres universitaires Alger-Ouest a révélé un scandale notamment dans service du transport universitaire.

Ainsi, selon l’Ugel environ « 100 milliards de centimes partent dans l’air chaque année ».  Les étudiants accusent ouvertement les responsables de ladite direction de s’enrichir en détriment des étudiants.  « La direction des œuvres universitaires d’Alger-Ouest aurait déclaré qu’elle disposait de 780 bus entre urbains et périurbains pour le transport des étudiants », indique-t-on et d’ajouter « Mais sur le terrain « cette direction ne met à la disposition des étudiants que 480 bus ».

Après l’enquête menée par l’organisation estudiantine, les résultats étaient catastrophiques et scandaleux « Nous avons découvert que le nombre de bus payés et ne fonctionnait pas est au nombre de 300 bus soit environ 600 millions/jour». A titre d’exemple, indique-t-on, la ligne de Sidi Abdellah, qui, sur les documents de la DOU, 35 bus sont en service, mais en réalité ce nombre est loin de la réalité, car il n’y a que 10 bus sur le terrain. Même cas pour la ligne du Premier Mai, où seulement 2 bus sur 12 fonctionnent. Pour l’UGEL, vu l’enquête toutes les lignes sont touchées par ce phénomène de surfacturation et fausses déclarations.

L’UGEL appelle, enfin, l’ouverture d’une enquête sur ce scandale pour mettre fin à ce genre « de détournement et d’enrichissement illicite en détriment des étudiants ».