Les Emirats arabes unis (EAU) ont annoncé samedi la mise en service de leur première centrale nucléaire dans la capitale du pays, Abu Dhabi.

Cette étape importante a été annoncée via le réseau social Twitter par Cheikh Mohammed ben Rachid Al Maktoum, Premier ministre des Emirats arabes unis.

“Nous annonçons que les EAU ont réussi à faire fonctionner le premier réacteur nucléaire pacifique du monde arabe. Les équipes qui ont conduit le projet ont réussi à charger les réserves de combustible nucléaire, à effectuer des tests complets sur la centrale, et à mener à bien l’opération”, a tweeté samedi le PM des EAU.

Il a ajouté que l’objectif futur était de fournir un quart de l’électricité de l’Etat de manière sûre, fiable et sans émissions.

Cheikh Mohamed ben Zayed Al Nahyan, prince héritier d’Abu Dhabi, a également applaudi à l’ouverture de la centrale.

“Nous sommes fiers d’assister au début de l’exploitation de la centrale nucléaire de Barakah, conformément aux normes de sécurité internationales les plus strictes”, a-t-il tweeté.

Mohamed Al Hammadi, directeur général de l’Emirates Nuclear Energy Corporation, l’entreprise en charge du déploiement et de la propriété des centrales nucléaires, a déclaré que la centrale était “l’aboutissement de plus d’une décennie de vision, de planification stratégique et de gestion solide des programmes”.

Situé à 280km d’Abou Dhabi, le projet devrait couvrir 25% des besoins énergétiques du pays et éviter l’émission de 21 millions de tonnes de carbone chaque année.

Trois autres réacteurs doivent prochainement y être installés. Une fois achevé, la centrale sera composée de quatre unités d’une capacité totale de 5.600 mégawatts, a rapporté l’agence de presse émiratie officielle WAM.