Les routes algériennes sont parmi les plus dangereuses au monde.

44.907 accidents de la circulation ont été enregistrés l’année dernière, a indiqué aujourd’hui à Oran un haut responsable de la Gendarmerie nationale, le général Tahar Othmani. Il a prédit une aggravation de la situation si des mesures sérieuses ne sont pas prises.

 

 

44.907 accidents de la circulation ont été enregistrés en 2013 en Algérie, rapporte l’agence Algérie Presse Service (APS) citant une déclaration faite aujourd’hui à Oran par le commandant du 2ème commandement régional de la Gendarmerie, le général Tahar Othmani.

Ce chiffre donne l’effarante moyenne de 124 accidents/jour pour un parc automobile de 8 millions de véhicules, a indiqué cet officier supérieur à l’ouverture d’un colloque ayant pout thème « la sécurité routière: évaluation, enjeux et stratégies ».

Le général Othmani s’est montré pessimiste prédisant une augmentation du nombre d’accidents dans les années à venir si des mesures sérieuses ne sont pas prises rapidement pour éviter cette sombre perspective.

Le colloque pendant lequel ce haut responsable de la Gendarmerie a fait sa déclaration se clôturera demain. Il regroupe, indique l’APS, des spécialistes et des chercheurs qui doivent aborder les thèmes suivants : les d’accidents de la circulation, la sécurité routière, les comportements des usagers de la route et la prévention routière.