La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou, a révélé que l’Agence nationale de gestion du microcrédit (ANGEM), a accordé 32% de ses crédits aux femmes vivant dans des zones rurales.

La ministre, qui intervenait lors de l’ouverture d’un séminaire national sur « les femmes rurales dans le monde de l’entrepreneuriat », ce jeudi au Centre international des conférences (CIC), a également souligné que l’encadrement des activités entrepreneuriales de la femme rurale était de 64%.

Dans le détail, la ministre de la Solidarité a indiqué que les activités des bénéficiaires des crédits de l’Agence de la gestion du microcrédit représentent 12,56 dans le domaine agricole, et 42,59 dans le domaine des TPE (très petites entreprises). l’ANGEM a également accordé 35,08 de son crédit aux activités de l’artisanat et  9,4 dans le domaine des services, selon les déclaration de le ministre de la Solidarité.

Concernant la Caisse nationale d’assurance-chômage, Krikou a fait savoir qu’auparavant, pas plus de10%  du total des prêts consentis, ont été destinés aux femmes rurales, alors qu’en 2019, le total des prêts de cette même caisse était de 18,8% et de 19,7%  au cours des 9 premiers mois de 2020.

Pour rappel, cette conférence est organisée par le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Elle se tient en présence de ministres et de conseillers du président de la République et avec la participation de représentants de plusieurs secteurs et départements ministériels, instances et associations nationales, ainsi que de représentants d’agences onusiennes en Algérie.

L’objectif de la conférence, selon les organisateurs, est de contribuer au renforcement de l’autonomisation économique et sociale de la femme rurale par le développement de l’entrepreneuriat créatif et compétitif et à présenter l’expérience algérienne dans le domaine de l’entrepreneuriat féminin, en particulier en direction de la femme rurale.