Image: A. Khaled pour Maghreb Émergent

Dans son nouveau discours, ce mercredi 10 juillet, le chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaid Salah, a déclaré que le slogan “Etat civil et non militaire” scandé lors des manifestations les vendredis et mardis a été « dicté par des cercles hostiles à l’Algérie ». 

Selon le Chef d’Etat-major, la volonté d’organiser des élections présidentielles est  » la clé pour accéder à l’édification d’un Etat fort avec des fondements sains et solides. Un Etat que le Commandement de l’Armée Nationale Populaire œuvre résolument à atteindre dans des conditions de sécurité et de stabilité, en dépit des embûches que sèment sur son chemin certains de ceux qui répugnent le bon déroulement de ce processus constitutionnel judicieux, à l’instar des slogans mensongers, aux intentions et objectifs démasqués comme réclamer un Etat civil et non militaire. Ce sont là des idées empoisonnées qui leur ont été dictées par des cercles hostiles à l’Algérie et à ses institutions constitutionnelles ».

Le slogan “doula madania machi âaskariya” (un Etat civil et non militaire) est fortement scandé durant les manifestations à travers le territoire national pour exprimer le refus total d’une éventuelle installation d’un pouvoir militaire.