Plusieurs centaines d’étudiants et d’enseignants universitaires ont manifesté pour le 7ème mardi consécutif à Alger contre le pouvoir et ont exprimé leur refus catégorique d’une « mise en scène militaire ».

A travers leurs pancartes, les étudiants ont dénoncé « houkm El Asker » (pouvoir militaire) qui est en train de se jouer en haute sphère de l’Etat et ont crié « non à une représentation anticonstitutionnelle de la voix du peuple ».

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1123796031154571&set=a.543653735835473&type=3&theater

Les étudiants ont scandé le fameux slogan « Jeich chaab Khaoua Khaoua » (armée et peuple frères) et ont précisé aussi qu’ils soutiennent « l’armée et non le général-major Gaid Salah » (Hna Maa Eljeich machi maa Elgaid » (on est avec l’armée et non avec Gaid Salah).

Ce qui est remarquable ce mardi c’est la forte présence des forces de l’ordre. A la rue pasteur, la police a empêché les étudiants d’avancer vers la place Maurice Audin en utilisant du gaz lacrymogène pour les disperser.