La réunion des forces de la société civile pour une sortie de crise et une transition démocratique a tenu sa promesse aujourd’hui 15 juin.

Le grand rassemblement des organisations et des représentants de la société civile au niveau du Snapap a permis d’unifier les rang et de sortir avec une feuille de route précise et consensuelle pour la transition.

Maghreb Emergent s’est procuré une copie du document et vous le livre en exclusivité

Initiative des forces de la société civile pour une sortie de crise et une transition démocratique vers une nouvelle République

En ce 22 février 2019, le peuple algérien a assumé une responsabilité historique, se soulevant uni dans son élan. Ce soulèvement est le résultat d’une accumulation de luttes militantes, contre un régime politique autoritaire, qui a nuis à la nation et pratiqué la destruction systématique des institutions politiques, économiques et sociales de la société depuis des lustres.

Le peuple algérien continue à travers son soulèvement pacifique, civilisé et avec une conscience politique élevée et un sentiment national développé, de montrer sa détermination à concrétiser l’ensemble de ses revendications légitimes, afin de fonder une nouvelle république sociale et pluraliste, régie par le Droit, dans le cadre des principes tracés par la déclaration du 1er novembre 1954, et ouverte sur le monde.

La crise politique que traverse le pays impose à toutes les forces vives, fortes de leur trajectoire militante, de proposer des solutions susceptibles de concrétiser les revendications du peuple. La société civile figure parmi ces forces qui peuvent contribuer à amener ces solutions.  

Ainsi et alors que la situation actuelle risque d’atteindre l’impasse:

–          En tant que société civile appartenant à cette nation, partie prenante du soulèvement populaire et attentive à ses revendications ;

–          Répondant à un devoir national ;

–          Conscients du danger de la période que traverse le pays ;

–          Assumant notre responsabilité devant l’histoire ; 

–          Attachés à transiter vers une étape historique fondée sur la volonté populaire

–          Attachés à faire des propositions opérationnelles dans le cadre d’étapes claires ;

Il tient à nous de présenter une initiative politique de sortie de la crise aigue que traverse le pays et de transiter avec elle vers une nouvelle république qui réponde aux revendications populaires légitimes.           

Les axes de l’initiative :

–          Installation d’une instance présidentielle ou d’une personne consensuelle pour gérer la période de transition allant de 6 mois à 1 an ;

–          Constitution d’un gouvernement de compétences nationales pour gérer les affaires courantes

–          Installation d’une commission indépendante pour diriger, organiser et déclarer les résultats des élections, tout en garantissant les mécanismes de contrôle ;

–          Ouverture d’un dialogue national global avec les acteurs de la classe politique, de la société civile, des personnalités nationales et des activistes du soulèvement, portant sur la situation politique, économique et sociale du pays et les moyens de sortie de crise. Ce dialogue sera parachevé par une conférence nationale ;

–          Accélérer l’amorce d’une transition démocratique pacifique en fonction d’un processus électoral qui concrétise la rupture avec le système dictatorial et corrompu et garantisse la construction d’institutions légitimes et crédibles.

La réussite de ce processus politique implique la préparation d’un climat général favorable à la pratique des droits, des libertés collectives et individuelles, des droits de l’Homme. Pour se faire, des mesures d’accompagnement de l’action politique doivent être prises pour rétablir la confiance au sein des citoyens et garantir leur participation effective dans ce processus national historique.  

Consciente de son rôle, en tant qu’acteur de terrain, dans la concrétisation des revendications du soulèvement populaire pacifique, la société civile appelle l’ensemble des forces actives à se joindre à cette initiative, à participer à sa mise en œuvre et à son succès.