Total a annoncé mercredi qu’il entendait accélérer sa transition vers l’électricité et les énergies renouvelables et a revu à la hausse ses ambitions en la matière, le groupe anticipant une baisse de ses ventes de produits pétroliers de près de 30% au cours de la prochaine décennie.

A cet horizon, les ventes de Total seront composées de 30% de produits pétroliers, 5% de biocarburants, 50% de gaz et 15% d’électricité, essentiellement renouvelables, a précisé Total dans un communiqué diffusé à l’occasion d’une présentation de sa stratégie aux investisseurs.

Total, qui veut devenir un des leaders mondiaux des énergies renouvelables, porte son objectif en la matière à 35 gigawatts (GW) de capacités en 2025 (70% déjà en portefeuille), avec l’ambition d’une croissance de 10 GW par an au-delà, comme en 2020.

“La stratégie de Total vise à se transformer en un groupe multi-énergies en faisant croître de manière rentable sa production d’énergie à partir de gaz naturel liquéfié (GNL) et d’électricité, les deux marchés en plus forte croissance”, souligne-t-il.

Au cours de la prochaine décennie, la production d’énergie de Total devrait ainsi augmenter d’un tiers, en passant d’environ 3 à 4 millions de barils équivalent pétrole par jour (Mbep/j). Cette croissance proviendra pour moitié du GNL et pour moitié de l’électricité, principalement à partir de renouvelables.

Les investissements dans les renouvelables et l’électricité augmenteront progressivement en passant de 2 à 3 milliards de dollars par an et représenteront alors plus de 20% des investissements nets du groupe.

Total prévoyait précédemment d’investir 1,5 à 2 milliards de dollars par an dans les renouvelables et l’électricité. Dans les renouvelables, il visait une capacité brute de production de 25 GW d’ici 2025.