Le ministre du Commerce, kamal Rezig, a estimé la baisse de la facture des importations à près de 7 milliards de dollars durant le premier semestre de l’année en cours.

Intervenant sur les ondes de la radio nationale, le ministre de commerce a souligné que la facture d’importation a considérablement baissé durant le premier semestre de l’année 2020, comparativement à la même période de l’année écoulée.

Selon lui, la balance commerciale s’améliore de plus en plus durant cette année et ceci, « malgré le dégringolade des prix de pétrole par rapport à la même période de l’année écoulée ».

Dans ce même sens, Rezig a souligné que son département travaille actuellement avec tous les secteurs afin de parvenir à baisser la facture des importations de 10 milliards de dollars, ce qui est « difficile mais pas impossible », a-t-il estimé.

Il a ajouté à ce propos, que l’Algérie « importe uniquement ce don le citoyen a besoin avec les quantités nécessaires, cherchant à conserver tout ce qui est produit national, en le remplaçant avec le produit étranger ».