Sepp Blatter, tout juste réélu à la tête de la FIFA, a annoncé ce mardi lors d’une conférence de presse qu’il démissionnait de son poste. Un congrès exceptionnel doit avoir lieu prochainement pour désigner son successeur.

 

 

Joseph Blatter, 79 ans, en poste depuis 1998, a indiqué qu’il convoquerait un congrès extraordinaire où il remettra en jeu son mandat et au cours duquel son successeur sera élu, ont annoncé plusieurs médias. « Même si j’ai été réélu, je n’avais pas le soutien de tout le monde du foot », a expliqué Sepp Blatter. Pour lui, la FIFA, « face à des défis qui ne s’arrêtent pas, a besoin d’une profonde restructuration », rapporte ainsi RTL sur son site. Joseph « Sepp » Blatter a obtenu, vendredi 29 mai, un cinquième mandat malgré le scandale de corruption. Le dirigeant suisse a été réélu à la tête de la présidence de la Fédération internationale de football, vendredi 29 mai, après le retrait de son seul concurrent, le Prince Ali Bin Hussein, le frère du roi Abdallah de Jordanie, à l’issue du premier tour organisé lors du 65e congrès de la FIFA à Zurich.

Sepp Blatter, large favori, n’avait ainsi recueilli que 133 suffrages contre 73 pour son challenger jordanien Ali avant que ce dernier ne se retire.
Une fois sa réélection annoncée, le président de l’instance dirigeante du football a tenu à « féliciter et exprimer sa gratitude » au Prince Ali. « Nous devons ramener la FIFA où elle doit être et je promets à mon successeur de donner une FIFA plus forte », a-t-il ajouté. Il n’aura pas tenu jusqu’en 2019…