Une trentaine de personnes ont été interpellées en France et une a été tuée jeudi soir en marge des célébrations de la victoire de l’Algérie en quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), ont rapporté vendredi plusieurs médias.
La victoire de l’équipe de football algérienne sur la Côte d’Ivoire a été célébrée par de nombreux supporters de l’Algérie en soirée, avec des incidents en marge des scènes de liesse constatées dans plusieurs villes de France.
Une mère de famille âgée de 42 ans a été tuée par un automobiliste à Montpellier (sud), alors qu’elle se trouvait sur un trottoir. Sa fille de 17 ans souffre de fractures aux membres inférieurs et son bébé âgé d’un an a été hospitalisé et son pronostic vital est engagé.
Selon les premiers témoignages, un homme de 21 ans roulait à vive allure et aurait perdu le contrôle de son véhicule avant de percuter la famille. Il a été placé en garde à vue au commissariat de police de Montpellier.
Des heurts entre plusieurs individus et les forces de l’ordre ont par ailleurs éclaté dans 23 villes du pays, selon Franceinfo, donnant lieu à une trentaine d’interpellations et faisant 20 blessés parmi les policiers mobilisés.
Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées à Marseille, Lille ou encore Roubaix. Des dégradations ont eu lieu en marge de rassemblements à Lyon, Tours ou encore Avignon.
A Paris, où plusieurs milliers de supporters s’étaient rassemblés, une dizaine de personnes ont pillés deux magasins près des Champs-Elysées et brisé plusieurs vitrines.
« Des groupes s’en sont pris à trois magasins de motos situés sur l’avenue de la Grande-Armée, tandis qu’à quelques mètres, d’autres continuaient à faire la fête. Une fois la vitrine cassée, plusieurs dizaines de personnes ont pillé deux magasins, dont une enseigne Ducati, s’emparant des accessoires (…) et de motos avant que les forces de l’ordre n’interviennent », a indiqué Franceinfo.
Des heurts ont également éclaté aux abords de la place de l’Etoile entre des groupes d’individus et les forces de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène pour les disperser.