Trois mois après l’annonce par le Premier ministre français  Edouard Philippe, de l’augmentation des frais de scolarité des étudiants non-résidants dans l’Espace économique européen (EEE), une quinzaine d’établissements universitaires français ont décidé de ne pas appliquer cette décision.  

A quelques jours des nouvelles inscriptions pour l’année universitaire 2019-2020, le Président de l’Université de Strasbourg, Michel Deneken déclaré qu’il n’appliquera pas la hausse des nouveaux droits d’inscriptions des étudiants étrangers, lors de son intervention au congrès de l’université.

La décision du président de l’Université de Strasbourg rejoint celles des autres universités françaises comme celles de Nanterre, Clermont-Auvergne, Aix-Marseille, Toulouse Jean-Jaurès, Lyon-II, Rennes-II, Angers, Le Mans, Tours, Rennes-I, Caen et Rouen.

Ce refus d’appliquer la hausse est venu après l’appel d’un collectif de doctorants et de docteurs, Dicensus, et d’une intersyndicale réunissant la Fédération syndicale unitaire (FSU), la Confédération générale du travail (CGT), Forces ouvrières (FO) Sud, Solidaires étudiants, plus d’une soixantaine de chercheurs, professeurs, doctorants et étudiants de l’Université de Strasbourg, qui se sont rassemblés pour exprimer leur refus de la hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers. La maire de Paris Anne Hidalgo a même saisie le Premier ministre pour lui exprimer ses « plus vives inquiétudes ».

En novembre dernier, le Premier ministre Edouard Philippe avait annoncé l’augmentation des dès la rentrée 2019, de 170 euros pour la licence et 243 euros pour le master à respectivement 2.770 euro et 3.770 euros.

Rappelons que dans le top 25 de 2017, l’Algérie occupait le 3e rang après le Maroc et la Chine avec +10 % en évolution des effectifs de 2011 à 2016.

Dans le nouveau classement, elle passe au 2e rang derrière le Maroc (39.855) et devance la Chine (30.071) pour un total de 343.400 étudiants étrangers ayant choisi la France pour suivre des études pour l’année universitaire 2017-2018.