Azzoug, le fameux entrepreneur d’origine algérienne dans le domaine des viandes, établi à Marseille, et plus connu pour avoir promis aux ménages algériens de la viande à 20 Da le kilogramme, ne pourra pas vendre sa viande pour l’Aïd.

En effet, la ferme Azzoug, implantée aux Pennes-Mirabeau, dans les Bouches du Rhône, ne pourra pas commercialiser ses agneaux pour l’Aïd, informe des médias français. La préfecture de ce département a refusé d’agréer les deux sites provisoires d’abattage de l’exploitation du magnat de la viande, où, 3000 bêtes devaient transiter pour la fête de l’Aïd, signale un quotidien provençal.

La décision de l’administration française contrarie Slimane Azzoug, mais ce dernier se voit proposer par Mustapha Slimani, autre grand nom de la viande Hallal en France, l’un de ses six sites d’abattage agrées, et implantés dans le département des Bouches-du-Rhône. Mustapha Slimani fait, néanmoins, part de la crainte de voir son site submergé par un afflux par trop important.

« Avec la fermeture inattendue des Pennes-Mirabeau, je le dis franchement, j’ai peur de débordements sur mon site malgré la trentaine d’agents qui assureront la sécurité des lieux », confie-t-il au quotidien provençal.A priori la viande Halla aura du mal à se vendre dans un contexte de crise sanitaire inédit. Slimane Azzoug qui est derrière plusieurs entreprises dans le secteur de la viande, a pour credo de convaincre les acteurs économiques de Marseille de se tourner vers le Maghreb.