A l’horizon 2025, on pourrait également atteindre un niveau de production de l’ordre de 10 milliards M3 de gaz de schiste », a ajouté Saïd Sahnoune.

 

Le P-DG par intérim de Sonatrach, Saïd Sahnoune, a déclaré, dimanche, à Oran, que l’Algérie prévoit un début de production de gaz de schiste en 2022.

Dans une déclaration à la presse en marge de la conférence internationale sur l’industrie du Gaz en Algérie, le P-DG par intérim de Sonatrach a annoncé, que « l’Algérie pourrait commencer à produire du gaz de schiste en 2022, si le plan tracé serait exécuté dans les bonnes conditions ».

« A l’horizon 2025, on pourrait également atteindre un niveau de production de l’ordre de 10 milliards M3 de gaz de schiste », a ajouté le responsable.

A l’ouverture des travaux de cette conférence, le ministre de l’énergie avait souligné que Sonatrach « se prépare activement » à utiliser les techniques permettant d’avoir accès aux hydrocarbures contenus dans les formations géologiques compactes comme les schistes.