Le journaliste bloggeur Hassan Bouras a été condamné ce mardi à six mois de prison avec sursis par le tribunal d’El Bayadh. Il a été détenu depuis le 02 octobre dernier.

 

Hassan Bouras est en liberté. Le journaliste bloggeur, intervenant régulièrement sur la chaine  Al Magharibia TV (critique du régime algérien) a été condamné à une peine de six mois de prison avec sursis ce mardi par le tribunal d’El Bayadh, a-t-on appris auprès de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme dont il est un membre du bureau national. Le tribunal d’El Bayadh a requalifié les charges initiales retenues contre le journaliste bloggeur, ce qui a permis de rendre un délibéré permettant sa remise en liberté. Hassan Bouras était poursuivies pour « outrage à corps constitué » et «incitation des citoyens à  la rébellion armée », le premier chef d’accusation identique à celui qui a conduit au maintien d’un autre journaliste, Mohamed Tamalt, en prison durant plusieurs mois et provoqué son  décès le 11 décembre dernier. L’ONG Reporter Sans Frontières a lancé une campagne internationale  pour la libération de Hassan Bouras qui a recueilli plusieurs dizaines de milliers de soutien.  La défense de Hassan Bouras n’a pas fait savoir s’il avait décidé de faire appel de la décision du tribunal d’El Bayadh. La détention préventive a duré plus de trois mois.