Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 24 Mai 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • vendredi 13 avril 2018 11:18

Base de données législatives : "LegalDoctrine" un précieux outil pour les entreprises

 

Légal Doctrine est la première LegalTech en Algérie, ayant la vocation de proposer des services juridiques répondant aux besoins des entrepreneurs”. 

 

Dans le monde des affaires, un regard constant sur les évolutions et les nouveautés réglementaires est nécessaire. Gestionnaires, administratifs et services juridiques doivent constamment être informés des nouvelles réglementations.

L’environnement de l’entreprise algérienne n’est pas épargné. Un outil local propose d’apporter ces réponses. Il s’agit du site LegalDoctrine, la “première LegalTech en Algérie” qui “propose des services juridiques répondant aux besoins des entrepreneurs”.

 ”Légal Doctrine est la première LegalTech en Algérie, ayant la vocation de proposer des services juridiques répondant aux besoins des entrepreneurs”. La plateforme qui se positionne comme “la porte d’entrée web du droit en Algérie » est « dotée d’un moteur de recherche” qui permet “aux abonnés de minimiser le temps de recherche” de textes législatifs.  

En se positionnant comme “la porte d’entrée web du droit en Algérie”, LegalDoctrine propose « une base de données législative regroupant lois, décrets, articles, notes administratives, circulaires, ordonnances et jurisprudences ».

Le site est construit sur un modèle responsive design. Ses services s’appuient sur des “algorithmes de chiffrement puissants”, affirme le fondateur de la plateforme, Walid Ghanemi, qui souligne que l’objectif de la plateforme est de “faciliter l’accès des utilisateurs au droit, de réduire les coûts et les délais afin d’accroître l’efficience du service”.

LegalDoctrine propose aussi, parmi ses nombreux services, un test gratuit de 24 heures contenant un accès au Système fiscal algérien, avec tous les textes de référence. L’accès à la totalité du fond juridique se fait par un abonnement annuel. 

Selon Ghanemi, le lancement des services de LegalDoctrine « va constituer une étape majeure dans notre démarche d’optimisation de l’expérience client d’une part, et l’optimisation de nos ressources au service des entreprises d’autre part ». Il s’agit sans doute d’une “réelle et pratique innovation dans le monde juridique en Algérie”.

Une fenêtre pour les professionnels du droit

Outre le monde des affaires, LegalDoctrine est une plateforme ouvert également aux professionnels du droit et des questions juridiques. Le marché visé par LegalDoctrine est segmenté en deux parties stratégiques qui sont le B2B (mise en relation business to business) et le B2C (business to client). De ce fait, les entreprises multinationales, les institutions publiques, les cabinets de conseil, les bureaux d’avocats, notaires, Commissaires aux comptes, expert-comptable ainsi que les PME/PMI sont les principales cibles de la plateforme.

Les services de LegalDoctrine s’appuient sur des algorithmes puissants permettant une recherche “rapide et efficace”. Pour une meilleure vision, les textes sont classés par “catégories”. Les abonnés peuvent compter sur un “service de veille juridique” qui les maintient informés des “modifications liées à une recherche” via mail.

Une “newsletter d’informations juridique & économique” est aussi proposée aux abonnés, ainsi qu’un “Chat Online” pour une “meilleure assistance juridique”. Une assistance téléphonique est aussi proposée pour une meilleure utilisation de cet outil.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Sonatrach a importé pour 16 milliards de dollars de gasoils et d’essences entre 2011 et 2017

  Entre  2011 à 2017, la tonne de gasoil importée a couté à la Sonatrach une moyenne de 1,15 fois ce que rapportait la tonne de pétrole brut exportée.

L’Algérie est encore l’un des rares pays à commercialiser l’essence au plomb

  Les seuls pays qui continuent à utiliser, à côté de l'Algérie, sont  l'Irak, le Yémen, le Myanmar, la Corée du Nord et l'Afghanistan.

Exxon mobil achètera de la Sonatrach la totalité de la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta pour les dix prochaines années

Toute la production de lubrifiant de la raffinerie d’Augusta, acquise par la société nationale des hydrocarbures, sera achetée par Exxon mobil pour une durée de dix années, a déclaré le conseiller du PDG de la Sonatrach lors d’une conférence de presse.