M. Sid Ali Betata.

Le président d’Alnaft a appelé à estimer l’ensemble des ressources non conventionnelles que recèle le pays à savoir, le tight gaz le pétrole de schiste et le gaz de schiste; et à ne pas se concentrer uniquement sur ce dernier.

 Le périmètre du bassin de Timmisite, attribué le 30 septembre dernier au consortium Statoil-Sigma Shell, est-il l’unique périmètre de gaz de schiste attribué dans le cadre du quatrième appel d’offres de l’Agence nationale de valorisation des ressources en hydrocarbures? Le Président du comité directeur de cette agence, Sid Ali Betata, a confirmé à Maghreb Emergent l’existence d’un pourcentage de non-conventionnel dans tous les périmètres exposés et octroyés.

S’exprimant en marge de la conférence internationale sur l’industrie du gaz en Algérie qui se déroule à Oran, M. Betata a appelé à estimer l’ensemble des ressources non conventionnelles que recèle le pays, à savoir le tight gas, le pétrole de schiste et le gaz de schiste, et à ne pas se concentrer uniquement ce dernier.

Le président du comité de direction d’Al Naft a confirmé, par cette même occasion, l’existence de ces trois types d’énergies non conventionnelles dans l’ensemble des quatre périmètres attribués le 30 septembre dernier. Il a ajouté que ce n’est que le début d’une activité appelée à se développer. M. Betata a exposé à la conférence internationale sur l’industrie du gaz en Algérie le nouveau cadre législatif régissant, depuis mars 2013, l’industrie du non conventionnel.

 

Lire aussi :

Le consortium Statoil-Shell-Sigma entamera la toute première exploration d’hydrocarbures non conventionnels en Algérie