Lors du point presse clôturant la rencontre qui a réuni le ministre de l’industrie et des Mines, Ferhat Ait Ali Braham, et le chef de la division Moyen-Orient Asie Centrale, Jean François Dauphin, ce dernier s’est félicité d’avoir pu constater une « vraie volonté de changement de la situation de l’économie nationale. »

« les entretiens et les échanges avec les membres du gouvernement algérien ont porté sur les nouvelles orientations économiques et les réformes envisagées qui peuvent mettre en valeur les potentialités de l’économie algérienne »,a-t-il déclaré. Le chef de la délégation dépêchée par l’institution de Bretton Woods a également souligné le « potentiel économique énorme dont dispose l’Algérie. »

Par ailleurs, M. Dauphin à insisté sur la compatibilité des mesures concrètes que le gouvernement est en train de définir, avec la volonté qu’à le FMI de soutenir l’Algérie à travers une assistance technique et des conseils de politiques économiques. »

Concernant la situation économique de l’Algérie, l’expert n’a pas occulté le fait que » les marges de manœuvre soient relativement réduites.  » Notons enfin que le ministre de l’industrie et des Mines est le troisième membre du gouvernement à avoir rencontré la délégation du FMI, après le Premier ministre, Abdelaziz Djerrad, et le ministre du Commerce, Kamel Rezig.

Kheireddine Batache