Un protocole d’accord portant la réalisation d’une usine de montage de véhicules de la marque allemande Volkswagen en Algérie sera signé ce dimanche après-midi  au siège du ministère de l’Industrie et des mines entre le groupe allemand Volkswagen et le groupe algérien SOVAC.

 

La cérémonie de signature se déroulera en présence du ministre algérien de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb et de hauts responsables du groupe allemand.

Ce projet, le premier du genre pour cette marque à l’échelle nationale et africaine, nécessitera un investissement qui dépasse les 20 milliards de DA. L’usine qui sera implantée dans la zone industrielle de Sidi Khatab (wilaya de Relizane) devra assurer une production annuelle de 100.000 véhicules de tourisme et utilitaires. Une assiette foncière de 150 hectares a été dégagée dans ce site, situé à 20 kms au nord du chef-lieu de wilaya, selon la direction locale de l’Industrie et des mines.

Quelque 1.400 postes de travail seront créés, dès la mise en service de l’usine, au profit de la main d’œuvre locale et des wilayas limitrophes.

Volkswagen est le troisième constructeur à implanter une usine d’assemblage de voitures en Algérie. Hyundai a lancé il y a quelques la production dans sa ligne de production implantée à Tiaret. Fruit d’un partenariat entre le constructeur sud coréen et l’homme d’affaires algérien Mahieddine Tahkout, cette usine d’étale  sur une superficie globale de 24 hectares, et dispose d’une capacité de 30.000 véhicules /an.

Cette usine de Hyundai vient après celle lancée par le constructeur français Renault à Oued Tlélat à Oran en novembre 2014. Elle a produit 55 000 véhicules (Renault Symbol et Dacia Sandero Stepway)  depuis son lancement.