Linde, le producteur allemand de gaz industriels, qui a inauguré en Algérie en 2013 sa plus grande usine d’Afrique de production de gaz médicaux, a annoncé lundi le rachat du groupe américain American HomePatient, spécialiste des thérapies respiratoires, afin de se renforcer dans le segment de la santé.

 

Selon l’agence Reuters, Linde a dit s’attendre à ce que l’acquisition auprès du fonds Highland Capital Management, pour un montant non communiqué, soit finalisée au premier trimestre 2016. American HomePatient, qui fabrique des masques et appareils pour le traitement d’états respiratoires comme l’apnée du sommeil, a réalisé un chiffre d’affaires de 260 millions d’euros selon ses derniers états financiers. L’américain sera intégré dans Lincare, la filiale de santé que Linde a acquise en 2012 et qui réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,5 milliard d’euros. Linde a chuté en Bourse la semaine dernière après avoir réduit ses prévisions de bénéfice pour 2017 du fait du ralentissement de ses activités industrielles. Présent en Algérie depuis les années 1970, Linde Gas avait lancé en production en octobre 2013 sa plus grande usine de séparation des gaz de l’air en Afrique, implantée dans la zone industrielle de Réghaïa, à l’est d’Alger. Cette unité, qui aura coûté quatre milliards de dinars, produit des gaz médicaux et industriels et assure une disponibilité totale de ces produits sur le marché algérien, selon Pierre Chevallier, PDG de la filiale algérienne. Cette usine produit 100 tonnes de gaz/jour dont 77 000 litres/jour d’oxygène liquide destiné particulièrement à la respiration artificielle, 118 000 l/j d’azote liquide utilisé en dermatologie et 2800 l/j d’argon liquide pour la soudure industrielle.  Cette usine renforce le réseau des unités de production de gaz médicaux et industriels de Linde en Algérie, constitué des sites de Hassi Messaoud, Skikda, Arzew et Réghaïa 1. Grâce à son réseau, Linde Gas Algérie assure actuellement 100% des besoins en gaz des hôpitaux du pays, d’après M. Chevallier.