Alger – Le 16 Mai 2019 – Du 16 au 17 mai à Alger, A l’ occasion de la journée mondiale de l’hypertension artérielle célébrée chaque année par la ligue mondiale de la santé, le Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière (MSPRH) organise, en partenariat avec le service de médecine interne de l’Établissement Public Hospitalier de Birtraria et Sanofi Algérie, des journées de sensibilisation pour le grand public portant sur l’Hypertension artérielle (HTA), ses facteurs de risque et complications.

Ces rencontres ouvertes au grand public, se tiendront du 16 au 17 mai de 11h à 17h, puis de 21h à 00h00, à la promenade des Sablettes, à Alger. Des médecins spécialistes animeront des espaces de dépistage de l’hypertension artérielle et du diabète ainsi que des sessions de sensibilisation sur l’importance du dépistage précoce de l’hypertension artérielle et l’adoption d’une hygiène de vie saine.

L’hypertension artérielle est une maladie silencieuse à forte prévalence en Algérie ; l’enquête nationale menée en 2017 par le Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière (MSPRH) sur la mesure du poids des facteurs de risque des maladies non transmissibles selon l’approche STEPwise OMS, a révélé que la prévalence de l’hypertension artérielle était de 23,6% (H: 23,1%, F: 24,1%).

Cette prévalence atteint près de 67% chez la population adulte (≥ âgée plus de 60 ans), sachant que l’espérance de vie chez cette tranche de population (≥ 60 ans) passe de 4% dans les années 80 à plus de 9% de la population générale.

L’enquête a aussi révélé que parmi l’ensemble des répondants au sein des ménages présentant des chiffres tensionnels élevés, 30.8% n’avaient jamais procédé à la mesure de la tension artérielle, et que 71.9% ne prenaient pas de traitement.

(Référence : Enquête nationale sur la mesure du poids des facteurs de risque des Maladies Non Transmissibles selon l’approche STEPwise ; https://www.afro.who.int/sites/default/files/2018).

L’hypertension artérielle est due à de multiples facteurs modifiables et non modifiables.

Les facteurs non modifiables sont représentés par : l’âge, l’hérédité, la ménopause, certaines maladies ou traitements médicamenteux…etc.

Les facteurs modifiables, quant à eux correspondent à ceux qui sont liés au mode de vie et à l’environnement. Parmi eux, l’obésité, le surpoids, l’excès de sel, la sédentarité, le tabagisme, le diabète, l’excès de cholestérol, et l’alimentation déséquilibrée de manière générale.

Il est possible d’agir sur les facteurs modifiables pour prévenir et réduire l’hypertension, ainsi que ses conséquences qui peuvent être très graves, surtout quand elles sont associées au diabète.

La prévalence de l’hypertension artérielle, témoigne du manque d’information de la population algérienne, sur les risques de ces comportements sur la santé. L’évolution très importante de cette pathologie inquiète les spécialistes et en particulier les cardiologues qui insistent sur la nécessité d’une sensibilisation permanente des populations à risque.

  • Fin   –