L’Algérie est relativement bien classée par rapport à la Tunisie qui est à la 95ème place mais elle reste fort en retard par rapport au Maroc qui est classé 71e. 

 

Le rapport annuel sur la compétitivité mondiale 2017/2018 du Forum économique mondial (WEF) classe l’Algérie à 86ème place sur 137 pays après l’avoir classée, dans le rapport de l’année passée, à la 87ème place. Mais il n’y pas que l’Algérie qui a gagné des places. Bien des pays de la région Afrique du Nord et Moyen Orient (MENA) ont avancé.

Certains de ces pays ont amélioré « leurs performances moyennes cette année, en dépit d’une nouvelle détérioration de l’environnement économique, notamment la chute des cours du pétrole et du gaz, », note le rapport. C’est le cas notamment du Maroc et de l’Egypte qui a gagné 14 places en une année.

A la première place du classement du rapport, on trouve la Suisse, à la deuxième le Singapour, et à la troisième la Hollande.

 

L’Algérie, devancée par le Maroc, devance la Tunisie

 

L’Algérie est ainsi relativement bien classée par rapport au pays de la région Afrique du Nord, notamment la Tunisie qui est à la 95ème place et l’Egypte qui est la 100ème place. Toutefois, elle reste fort en retard par rapport au Maroc qui est classé 71e.

Dans la région Afrique du Nord-Moyen-Orient, les Emirats arabes unis (17ème) occupent le premier rang suivis par le Qatar (25ème).

 

La Chine, le meilleur pays Brics

 

Concernant les pays émergents, le rapport indique que la Chine, qui a gagné une place par rapport à l’année passé et qui est classée à la 27 place, est « le mieux classé des pays du Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud, NDLR) aux grands marchés émergents ».

Pour rappel, ce classement se fait sur la base de 12 indicateurs de la compétitivité, notamment les infrastructures, l’environnement macroéconomique, la santé, l’éducation primaire, l’efficacité du marché du travail et l’innovation. Il est, en outre, le résultat d’une étude qui se fait auprès de 14.000 chefs d’entreprise issus de 137 pays.