David Cameron
David Cameron à Alger, quelques jours après l’attaque terroriste à Tiguentourine (dr)

 David Cameron

L’Ambassade britannique en Algérie veut marquer le premier anniversaire de la visite du Premier Ministre David Cameron à Alger en retraçant l’évolution de la coopération bilatérales, dans différents domaines, qui a jalonné l’année 2013.

 C’est « la première visite d’un Premier Ministre Britannique en fonction en l’Algérie depuis l’indépendance », se félicite l’Ambassade britannique en Algérie dans un communiqué rendu public ce jeudi en référence à la visite de David Cameron en 2013. Une visite de « travail et d’amitié » de deux jours (30 et 31 janvier) pour renforcer le dialogue politique entre l’Algérie et le Royaume-Uni et promouvoir davantage la coopération bilatérale. Côté algérien, la visite venant dans les jours qui ont suivi l’attaque terroriste contre le site gazier de Tiguentourine était un signal rassurant. L’attaque, pour rappel, a couté la vie à 38 expatriés étrangers dont des britanniques travaillant pour le compte de British Petroleum (BP). Il avait été beaucoup question d’affaires au cours de cette visite, sans précédent d’un Premier ministre britannique en Algérie. Mais il a été également beaucoup question de sécurité et de lutte contre le terrorisme. Signe de l’importance de ce volet, le patron des services britanniques, le MI6, Sir Jon Sawers et le Conseiller à la sécurité nationale Sir Kim Darroch faisaient partie du voyage. Au cours de sa visite, David Cameron a eu des entretiens avec de hauts responsables civils et militaires algériens. Il avait déclaré alors avoir eu un « excellent entretien avec le Président Bouteflika ». « Nous nous sommes mis d’accord pour qu’il y ait un partenariat stratégique entre nos deux pays (…), nous avons également parlé de la nécessité de renforcer l’enseignement de la langue anglaise en Algérie », avait-il souligné.

 Un nouvel élan

 Pour rappel, le Président Bouteflika avait effectué une visite au Royaume-Uni en 2006, donnant un nouvel élan aux relations bilatérales. Une douzaine de visites officielles, de part et d’autres, dans les domaines sécuritaire et économique notamment ont jalonné l’année 2013. Pour marquer cet anniversaire, l’Ambassade britannique a produit une infographie « pour démontrer l’ampleur de la coopération entre le Royaume-Uni et l’Algérie durant l’année qui a suivi la visite du Premier Ministre ». Accessible sur la page Facebook de l’Ambassade, cette infographie « met en évidence le commerce croissant entre l’Algérie et le Royaume-Uni, les détails de nos projets de partenariat et nos efforts visant à soutenir la langue anglaise, ainsi que des chiffres montrant le travail de l’Ambassade sur le traitement des demandes de renseignements consulaires et des demandes de visa qui ont connu une augmentation de 50% ». L’Ambassade britannique note par ailleurs que le Ministre Britannique pour l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, Hugh Robertson, au cours de sa visite en Algérie au début du mois de janvier dernier, a engagé le Royaume-Uni à établir un «partenariat fort et durable avec l’Algérie».