Le ministre de l’Energie parle d’un potentiel de 40.000 milliards M3 pour le gaz de schiste et de 5,7 milliards de barils pour le pétrole de schiste.

 

L’exploitation du gaz de schiste ne se fera pas avant une dizaine d’années, a déclaré, aujourd’hui à Oran,  le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni qui animait une conférence  en marge de la 8ème édition du salon NAPEC (North Africa Petroleum Exhibition & Conference) dont le coup d’envoi a été donné aujourd’hui.

 Le ministre a déclaré à la presse  que les choses étaient encore au stade de l’étude en ce qui concerne le schiste, l’objectif étant de maîtriser tous les aspect liés à cette nouvelle source d’énergie et dont essentiellement les aspects relatifs à la santé publique et à l’environnement.

Concernant, le potentiel de l’Algérie en matière de schiste, le ministre a donné des chiffres légèrement différents de ceux livrés par le président d’Alnaft. Il a parlé de 40.000 milliards M3 pour le gaz de schiste et de 5,7 milliards de barils pour le pétrole de schiste.