Rajen Kilachand, PDG de Dodsal (dr)

 

Le groupe indien Dodsal basé à Dubaï a signé avec Sonatrach un contrat de 1,1 milliard de dollars portant sur la réalisation d’une centrale à Hassi Messaoud. L’information révélée par les médias du Golfe a été confirmée par Sonatrach, selon le journal El Moudjahid.

 

 

Dodsal sera en charge de l’ingénierie, l’approvisionnement, la construction et la mise en service d’une centrale de séparation et de compression dont la mise en service est prévue pour 2020. A son achèvement, l’installation située au sud de Hassi-Messaoud devrait produire66 000 barils par jour, selon un communiqué du groupe indien.

 Le PDG de Dodsal Rajen Kilachand a souligné dans un communiqué que ce Selon contrat renforçait la « relation à long terme avec Sonatrach » ainsi que la présence du groupe « en Algérie qui est, pour nous, un marché stratégique. »

  » Nous sommes fiers de continuer notre association avec Sonatrach et nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec eux pour réussir ce projet», a déclaré Rajen Kilachand.

 Dodsal un opérateur connu spécialisé dans l’exécution des projets EPC (ingénierie, approvisionnement et construction) les secteurs de l’énergie, de l’industrie et des infrastructures a déjà travaillé en Algérie.

 Il a participé en 2009, à la phase EPC de construction de l’usine de liquéfaction de gaz naturel de Skikda.   Le projet de Hassi Messaoud est le troisième marché EPC conclu avec compagnie nationale Sonatrach.