cea

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) a annoncé le lancement prochain du rapport économique sur l’Afrique (ERA 2019). « Un rapport qui permettra aux pays africains de maximiser la mobilisation des ressources publiques nationales pour financer le programme de développement du continent », indique Adam Elhiraika, Directeur de la Division de la macroéconomie et de la gouvernance de la CEA.

Selon l’expert, le rapport ERA2019 « explore les opportunités à exploiter par les pays africains pour mobiliser davantage de ressources par le biais de la politique budgétaire, en particulier ».

Adam Elhiraika estime que le continent africain accuse un déficit de financement de -13%, c’est pourquoi ce ERA2019 permettra d’identifier plusieurs gains rapides dans la recherche et réduira la marge de manœuvre budgétaire supplémentaire pour financer la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), ainsi que des aspirations du programme de développement de 50 ans du continent, l’Agenda 2063 ».

« Pour réaliser ces deux objectifs, l’Afrique doit augmenter son taux d’investissement national à 30-35% du PIB annuel et tripler son taux de croissance de 3,2% à environ 20% par an », estime Elhiraika. Et d’ajouter que « le message clé est qu’en Afrique, le financement des Objectifs de développement durable pose un défi, mais ce défi n’est pas insurmontable. Il peut être résolu avec des efforts sérieux et ciblés pour mobiliser davantage de recettes intérieures par le biais de la politique budgétaire ».

La Conférence annuelle des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique de la Commission économique pour l’Afrique aura lieu du 20 au 26 mars à Marrakech (Maroc). Le thème retenu pour cette 52ème édition est : « Politique budgétaire, commerce et secteur privé à l’ère numérique : une stratégie pour l’Afrique ».