Contrôles à la frontière franco-allemande (photo publiée par L’Alsace.fr)

Les cinq Etats concernés par cette dérogation à l’accord de libre-circulation liant les Etats de l’espace Schengen sont l’Allemagne, l’Autriche le Danemark, la Suède et la Norvège.

 

 

Les contrôles aux frontières intérieures de cinq pays européens de l’espace Schengen ont été prolongés à titre exceptionnelle pour encore 6 mois, rapporte  Agence France Presse (AFP), qui précise que cette mesure prise par Bruxelles doit être soumise aux 28 Etats membres de l’UE.

Les cinq Etats concernés par cette dérogation à l’accord de libre-circulation liant les Etats de l’espace Schengen sont l’Allemagne, l’Autriche le Danemark, la Suède et la Norvège.

Pour rappel, ces mesures ont été prise en 2015 pour faire face à des flux migratoires importants en provenance du Proche-Orient et dus principalement à la situation humanitaire dramatique en Syrie.

Selon un communiqué de la Commission européenne cité par l’AFP expliquant les raisons de cette mesure, toutes les déficiences identifiées concernant la gestion des flux migratoires en direction du nord de l’Europe n’ont pas pu être réglées.

Dimitris Avramopoulos, le commissaire européen à la Migration, a expliqué, lors d’une conférence de presse aujourd’hui, que d’ici la fin de l’année, l’espace Schengen aura retrouvé un fonctionnement complètement normal.