le ministre des affaires étrangère de la fédération de Russie Sergueï Lavrov

« La communauté internationale doit soutenir les accords élaborés par les pays Africains », a déclaré, ce jeudi à Moscou, le ministre des Affaires étrangère de la fédération de Russie, Sergueï Lavrov, lors de l’ouverture des travaux du meeting annuel de la Banque africaine de l’import-export (Afreximbank).

Sergueï Lavrov, a relevé à cette occasion que les échanges commerciaux entre son pays et les pays africains « ont atteint plus de 20 milliards de dollars en 2018 » et ils sont en augmentation.

« La nomenclature de ces échanges se diversifie », a indiqué le ministre, mais, « avec le soutien financier direct de la Russie, les pays d’Afrique mettent en œuvre de grands projets dans divers domaines. Parmi eux, la construction de la première centrale nucléaire en Égypte, la mise en place de la Zone industrielle russe, ainsi que des projets réalisés en Afrique par les « fleurons » des affaires russes tels que Rosneft, Lukoil, Rosgueologuia, Gazprom, ALROSA, Vi Holding, GPB Global Resources, Renova, et d’autres », a-t-il ajouté.

Opposition aux guerres commerciales

L ministre des affaires étrangères n’a pas raté l’occasion pour envoyer un message fort aux pays qui sanctionnent les autres, en allusion aux Etats-Unis. Il a déclaré que son pays s’opposait « aux sanctions unilatérales, aux mesures coercitives et aux guerres commerciales. Il prône de manière systématique un système de commerce mondial juste, et que tous les pays sans exception, et non un groupe d’État réduit, puissent bénéficier des fruits de la mondialisation ».

Coopération dans le domaine de l’énergie

Pour ce qui est du domaine de l’énergie, où la Russie est plus présente dans le continent africain, Sergueï Lavrov a souligné que « la coopération avec de nombreux partenaires africains est étroite, surtout dans le cadre de plateformes économiques multilatérales, notamment pour la stabilisation du marché mondial des hydrocarbures dans le cadre de l’Opep+ et du Forum des pays exportateurs de gaz ».

Le ministre a rappelé à cette occasion les liens économiques et commerciaux entre la Russie et les pays du continent africain. « Les fondations solides de l’amitié russo-africaine, posées par nos efforts communs, créent de bonnes prémisses pour accroître les échanges commerciaux, économiques et d’investissement, élargir la coopération en matière bancaire, et motiver les milieux d’affaires à réaliser des projets mutuellement bénéfiques sur le territoire des pays d’Afrique », a-t-il dit.

Pour Sergueï Lavrov, l’organisation du meeting annuel de l’Afreximbank à Moscou est « une preuve du haut niveau de confiance entre la Russie et les pays d’Afrique. Nos relations, traditionnellement amicales, se développent sur la base des principes d’équité, de respect mutuel et de prise en compte des intérêts réciproques. Notre pays n’a jamais pris part aux conquêtes coloniales dans cette région, n’a jamais pillé de manière barbare ses ressources naturelles. Au contraire, il s’est toujours opposé à toute manifestation de racisme, a apporté une contribution diversifiée aux peuples africains dans leur lutte contre le colonialisme, et après l’obtention de leur indépendance, la Russie a aidé à établir et à renforcer leur structure étatique, à développer leur économie nationale ».

De notre envoyé spécial à Moscou, Aboubaker Khaled