Former un réseau de sous-traitants pour l’industrie automobile, une question cruciale.

Un séminaire, organisé par la wilaya d’Oran et Renault Algérie Production (RAP) se penchera sur cette question. Il sera focalisé sur les besoins de l’usine du constructeur français en Algérie.

 

 

La mise en place d’un système de formation d’une main d’œuvre qualifiée en industrie automobile fera l’objet, lundi, à Oran, d’un séminaire qui regroupera des spécialistes en la matière.

Organisé par la direction de la Formation et enseignement professionnels de la wilaya d’Oran, en partenariat avec « Renault Algérie production » (RAP), le séminaire portant sur « le rôle de la formation dans l’Industrie automobile » débattra des mécanismes de la mise en place d’un système de formation adéquat en matière d’industrie automobile et ce, dans la perspective de créer un centre de formation professionnelle de référence en la matière, a-t-on appris auprès des organisateurs.

La rencontre vise à réunir et associer les partenaires dans le projet de création de cet établissement d’excellence et identifier les filières et matériels de l’industrie automobile ainsi que les entreprises partenaires de la mise en œuvre des formations dans le cadre de la formation par alternance.

Les organisateurs ambitionnent également d’aboutir, à l’issue de la rencontre, à des propositions concernant de nouvelles qualifications à intégrer dans la nomenclature des formations diplômantes et celle des formations qualifiantes, identifier les experts et professionnels potentiels pouvant contribuer à l’élaboration des référentiels et programmes de formation, ainsi que les condition organisationnelles pédagogiques, humaines et financières nécessaires pour la création de ce centre d’excellence.

Trois ateliers sont prévus, le premier concernera « les besoins en formation attendus par RAP et les autres partenaires notamment les sous traitants », le second portera sur « les conditions et les modalités à mettre en œuvre pour une formation par alternance impliquant les entreprises dans le processus pédagogique » et enfin le troisième sera dédié au « modèle et l’organisation à préconisés pour un centre de formation d’excellence en automobile ».

Les conclusions du séminaire, auquel prendront part des cadres de plusieurs ministères, et de la PME/PMI, seront adoptées à titre de recommandations.

Un groupe de travail constitué par différents intervenants suivront leur application, ajoutent les organisateurs.