La page Facebook de Maghreb Emergent a subi un déluge de commentaires hostiles dénonçant ce qui a été décrit comme des « Fake news » publiées par le site.

Le nombre important de commentateurs et leur similitude sont pour le moins suspects, les commentaires affirmant qu’aucun incident ne s’était produit alors que les affrontements étaient en cours à la place Audin à quelques dizaines de mètres du siège de Maghreb Emergent.

Les commentateurs visiblement organisés ont guetté la moindre information faisant état d’affrontements entre la police et des manifestants pour les démentir, allant jusqu’à rejeter des vidéos diffusées en direct. D’autres médias ont pourtant relayés des images d’affrontements entre la police et des manifestants. Il se trouve aussi que les blessés évacués par les secouristes ont reçu leurs premiers soins dans l’immeuble même où se trouve le siège de Maghreb Emergent.

Des secouristes ainsi qu’un blessé ont affirmé à Maghreb Emergent que des manifestants ont été blessés par des balles en caoutchouc. Nos journalistes ont d’ailleurs photographié les blessés. Une vidéo a été également diffusée montrant des blessés pris en charge par les secouristes dans la cours de l’immeuble. Les accusations émises par des centaines de « lecteurs » sont elles-mêmes démenties par les dizaines de vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux et les médias nationaux. Des accusations étranges, les lecteurs semblant prêts à démentir la moindre information.

En consultant les comptes Facebook des personnes à l’origine de ces critiques, nous nous apercevons que ces personnes n’ont aucun ami sur Facebook. Des comptes, donc, fraîchement créés avec un objectif précis.