Le ministère palestinien des Affaires étrangères et des Expatriés a qualifié dimanche le plan économique dirigé par les Etats-Unis pour le Moyen-Orient de « deuxième Déclaration Balfour ».
Le ministère a déclaré dans un communiqué que les intentions et les attitudes américaines contre les Palestiniens et leurs droits vont dans ce sens qui « nie l’existence du peuple palestinien ».
Il a accusé l’administration de Donald Trump de tenter de blanchir l’occupation du territoire palestinien, affirmant que « ce projet ne parle pas de l’économie de l’Etat palestinien et de ses composantes ».
La Maison Blanche avait annoncé en mai dernier que Washington dévoilerait la première partie de son plan de paix pour le Moyen-Orient lors d’un atelier économique à Manama, capitale de Bahreïn, prévu les 25 et 26 juin.
Le président palestinien Mahmoud Abbas a récemment annoncé que son pays ne participerait pas à cet atelier.
L’Autorité palestinienne a rompu ses liens politiques avec les Etats-Unis après que M. Trump a déclaré que Jérusalem était la capitale d’Israël en décembre 2017 et déplacé l’ambassade de son pays dans la ville en mai 2018.