La présidente Kaljulaid devait effectuer une tournée dans la capitale algérienne et rencontrer le président et être le premier visiteur du centre de contrôle des satellites de télécommunication de Bouchaoui.

En l’absence d’une représentation diplomatique en Algérie, c’est l’ambassade de Finlande qui s’était occupée, depuis le mois d’août dernier de l’organisation de cette visite.

Ce report intervient après l’annulation de la rencontre qui devait avoir lieu le 3 décembre dernier entre le Prince Mohamed Ben Selmane et le président Abdelaziz Bouteflika.