La FAO prévoit une légère augmentation du commerce mondial de céréales au cours de l’année commerciale.

 

Dans un rapport publié ce jeudi, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a revu à la hausse ses prévisions concernant la production mondiale de céréales pour 2017. Celle-ci devra atteindre 2 612 millions de tonnes, soit une augmentation de 7 millions de tonnes par rapport à la production de l’année 2016, considérée elle-même comme un record.

La FAO a modifié ses prévisions établies en septembre dernier en raison de « tendances anticipant une production de blé stable dans l’UE et en Russie et sur les productions de maïs attendues en Chine et aux Etats-Unis ».

« La FAO prévoit maintenant que 750,1 millions de tonnes de blé, 1 361 millions de tonnes de céréales secondaires et 750,1 millions de tonnes de riz soient récoltés en 2017, soit légèrement moins que lors des premières prévisions, ces dernières prévisions se rapprochent cependant  de la production record de l’année dernière », ajoute la même source. Elle estime que d’ici l’année 2018, un record sera atteint au niveau des stocks mondiaux de céréales avec 720,5 millions de tonnes.

La FAO prévoit, en outre, une légère augmentation du commerce mondial de céréales au cours de l’année commerciale pour atteindre les 403 millions de tonnes. Ce « niveau record », précise l’organisation « s’explique en grande partie par des importations de maïs plus importantes de la Chine, de l’EU et de l’Iran ».  

« Alors que la Russie devrait être amenée à consolider son rôle de plus important exportateur de blé au monde, l’Argentine et le Brésil devraient être les principaux bénéficiaires de la bonne forme du commerce mondial de céréales secondaires », poursuit la FAO.