Apple iPad Air 2
Le prochain iPhone sera-t-il doté de la carte SIM dématérialisée ? (Ph. Apple)

Apple iPad Air 2

 

Avec l’iPad Air 2, Apple s’engage dans une nouvelle aire technologique et commerciale. En dématérialisant la carte SIM, la société joue sur le terrain des fabricants de cartes SIM mais aussi avec des opérateurs mobiles.

Jeudi dernier, durant sa keynote d’octobre, Apple a dévoilé sa nouvelle tablette baptisée « iPad Air 2 ». Parmi les nouveautés, le fabricant met en avant une carte SIM dématérialisée et un écran antireflet, de 9,7 pouces en 2048×1536 pixels, convenable à l’usage en plein soleil. Sans surprise, Apple a préféré l’évolution à la révolution. Sa nouvelle tablette est plus puissante, plus fine et plus légère que la précédente. L’iPad Air 2, alimenté sous une architecture 64-Bit, par sa toute nouvelle puce A8X, à laquelle les ingénieurs du groupe de Cupertino ont associée un coprocesseur M8, qui lui donne une puissance CPU équivalente à celle de 3 milliards de transistors, et des réalisations graphiques trois fois plus supérieures à celles de son précédent, tourne sous iOS 8. Il existe en version 16, 64 ou 128 Go de stockage intégré. Forte de son parc de 225 millions d’iPad commercialisés, Apple a joué sur le chapitre des dimensions pour tenter de gagner de nouveaux clients. L’iPad Air 2, de 6,1 mm d’épaisseur, soit 18% de moins que l’iPad Air, apparaît aussi léger qu’un smartphone, avec un poids de 430 grammes.

A l’image des autres fabricants de terminaux intelligents, Apple espère également que l’appareil photo amélioré de l’iPad Air 2 séduira les acheteurs. « Il est doté du meilleur appareil photo iSight jamais conçu pour un iPad. Outre ses optiques dernier cri, son capteur amélioré et son puissant processeur de signal d’image développé par Apple, il propose de toutes nouvelles fonctionnalités comme la photo panoramique, la vidéo en accéléré et au ralenti ainsi que les modes rafale et retardateur », affirme le constructeur sur son site web. « La caméra FaceTime HD est dotée d’un capteur perfectionné et de pixels plus grands. Elle offre de meilleures performances en conditions de faible éclairage ». En clair, le capteur photo est capable d’enregistrement Full HD grâce à une puce de traitement du signal spécifiquement conçue par le géant californien.

Libre choix des opérateurs

En matière de connectivité, la version cellulaire de l’iPad Air 2 est compatible LTE-Advanced, une évolution de la 4G/LTE. La tablette dispose d’un Wi-Fi très rapide « avec des vitesses pouvant atteindre 886 Mbit/s », selon le constructeur. « Et le modèle Wi‑Fi + Cellular intègre des technologies avancées permettant d’obtenir jusqu’à 150 Mbit/s — soit une augmentation de 50 % par rapport aux modèles précédents », indique Apple. La firme annonce aussi une meilleure autonomie de la batterie en surf 4G – jusqu’à 10 heures. Mais la grande nouveauté du modèle cellulaire de l’iPad Air 2 est la carte SIM dématérialisée. La tablette est pré-équipée des fonctionnalités logicielles d’une carte SIM physique dans le but d’éliminer la dépendance des utilisateurs de la carte en plastique blanc que les opérateurs de la téléphonie mobile utilisent pour sécuriser les accès à leurs services. La nouvelle tablette est enfin pré-équipée d’une « nouvelle SIM Apple », écrit le site web de la marque à la pomme, qui « vous donne la possibilité de choisir au sein de différents forfaits de courte durée auprès d’une sélection d’opérateurs aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, directement sur votre iPad ». « A chaque fois que vous en avez besoin, vous pouvez choisir le forfait qui vous convient le mieux, sans engagement de long terme » et « lorsque vous voyagez, vous pourrez sélectionner un forfait de données d’un opérateur local pour la durée de votre séjour ».

Cette percée va donner plus de liberté aux usagers dans le choix de leurs opérateurs mobiles. Il suffira à chacun d’eux de se rendre dans les paramètres de la tablette, ouvrir l’onglet « cellular data account » ou paramètre du téléphone, choisir parmi les opérateurs proposés et sélectionner le plan tarifaire qui l’intéresse. Aux États-Unis, la plupart des téléphones vendus sont « verrouillés » à un réseau spécifique. Les clients sont alors complètement à la merci de leurs opérateurs même s’ils veulent résilier leurs contrats d’abonnement. Malgré les diverses tentatives du Congrès Américain de mettre fin au verrouillage des téléphones, les tarifs des communications téléphoniques et prix des terminaux demeurent trop élevés. La migration à une carte SIM logicielle fera certainement stopper le verrouillage des terminaux aux USA. Actuellement, seuls AT&T, T-Mobile et Sprint aux Etats-Unis, et EE en Grande-Bretagne, sont partenaires de cette innovation d’Apple. « La carte SIM d’Apple est une grande nouvelle. Elle illustre bien la force de frappe de la firme américaine face aux opérateurs. Aucun autre constructeur n’aurait pu le faire » a déclaré Ben Wood, directeur de la recherche pour CCS Insight. Une fois élargie à d’autres pays, l’ »Apple SIM » permettra aux usagers voyageurs d’utiliser, uniquement en mode data, les réseaux haut débit des opérateurs de la téléphonie mobile locaux sans besoin d’acheter une carte SIM. Les analystes s’attendent à voir l’Apple SIM arriver un jour dans l’iPhone, ce qui « aura un impact considérable sur le modèle économique des opérateurs mobiles », juge Ian Fogg, analyste chez IHS Technology.