La startup algérienne Opticharge a annoncé, ce lundi, le lancement officiel de sa plateforme logistique digitale. ” une plateforme digitale BtoB, destinée aux entreprises, qui met en relation les expéditeurs, comme les usines agroalimentaires, et les transporteurs de marchandises “, indiquent Ahmed Badaoui et Fardjallah Benaissa, fondateurs d’Opticharge lors de la conférence de presse tenue dans les locaux de l’incubateur Sylabs

Selon les fondateurs de l’entreprise, la plateforme Opticharge est destinée “à résoudre la problématique du transport logistique en Algérie. Plusieurs études attestent que 40% des camions de transport roulent à vide au retour de livraison. Grâce à Opticharge, ces transporteurs peuvent acheminer des marchandises dans leur trajet du retour en recevant des commandes”.

« Notre premier objectif est de réduire les coûts de la logistique qui impacte de manière significative le prix des produits algériens. Aujourd’hui, le coût logistique représente en moyenne 35% du prix final d’un produit. Or, la moyenne mondiale est de 15%. La norme est de 10%, certains pays développés sont à 5% et nos voisins sont à 20% », ajoutent les mêmes responsables.

La startup connaît ses premiers succès et compte déjà 220 entreprises partenaires pour une flotte globale de plus de 1800 camions. De grandes entreprises comme Bejaia Logisitique, Bac logistique et Numilog ont accepté de travailler avec Opticharge et utilisent la plateforme pour optimiser le chargement de leurs camions. D’un autre côté de sérieuses discussions de partenariat sont engagées avec de grandes entreprises telles que LAFARGE, Henkel, Palmary Food et IFRI.