La Tunisie risque une deuxième vague de propagation du nouveau coronavirus de près de 95% après l’ouverture des frontières, a déclaré lundi 29 juin 2020 le ministre de la Santé Abdellatif Mekki, qui a souligné la nécessité de se préparer à la seconde vague, qui devrait avoir en automne.

Il a souligné que l’Organisation Mondiale de la Santé a évolué la situation épidémiologique mondiale, qui connaît une augmentation de la propagation de l’épidémie, ajoutant que la Tunisie est confrontée à l’évolution de la situation dans les pays.

Cette déclaration intervient au moment où le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décidé de maintenir toutes les frontières du pays fermées, jusqu’à nouvel ordre, suite à la recrudescence des cas de contamination au Covid-19 en Algérie.