L’activiste de la ville de Touggourt, Abdela Guemari a été arrêtée avec 4 autres activistes à proximité d’une salle de conférence où se tenait un meeting en soutien au candidat Abdelaziz Belaid.
Après plusieurs heures de détention, l’activiste sort du commissariat de police et fait des déclarations graves. Elle affirme avoir été violentée et maltraitée par les policiers dans leurs locaux.

Elle assure avoir été giflée par un policier.
Plus grave encore, elle a affirmé, dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, qu’elle a été insultée qu’elle a subi des actes « humiliants », qu’elle n’a pas osé révéler leur nature.

« Je suis victime de dépassements immoraux de la part de la police. Des dépassements dont je n’ose pas préciser publiquement leur nature », a-t-elle déclaré.
A la fin de son intervention, l’activiste a remercié toutes les personnes qui se sont mobilisées pour elle. Elle s’est également engagée à poursuivre le Hirak.
Pour rappel, Abla Guemari est une figure emblématique du Hirak dans la ville de Touggourt, voire dans tout le sud du pays. Elle guide régulièrement les manifestations contre le pouvoir et les élections dans sa région.

https://web.facebook.com/harak.ouargla/videos/501039957428367/